Collectivité

Quel est l’impact du dérèglement climatique sur la faune marine ?

A l’exception de quelques sceptiques, le dérèglement climatique, aussi appelé réchauffement climatique, ne fait plus réellement débat. La question n’est désormais plus de savoir si cela va arriver, mais dans quelle mesure cela va arriver ? Et quel impact de ce dernier sur les écosystèmes et la biodiversité ? Nous nous intéressons aujourd’hui dans cet article aux conséquences de ce dernier sur la faune marine : à quoi faut-il s’attendre ?

Des poissons en migration

Si les réfugiés climatiques vont se faire de plus en plus présent dans le monde, il en va de même pour les espèces animales et notamment les poissons. On constate ainsi depuis 40 ans des flux migratoires des poissons qui essaient de fuir la chaleur ambiante et s’installe dans des eaux plus froides. La distribution des espèces dans les océans du monde va donc être rebattue avec des zones désertées, quand d’autres vont accueillir des nouvelles espèces. Conséquences de cela, des poissons carnassiers vont probablement se retrouver dans des eaux qu’ils n’ont pas l’habitude de fréquenter et détruire tout l’écosystème ambiant.

Des poissons en voie de disparition

Une des conséquences du premier point mais du réchauffement climatique plus globalement, c’est la disparition de certaines espèces animales, et cela pour 2 raisons :

  • A cause de l’apparition de prédateurs dans des environnement familiers des espèces locales
  • A cause du réchauffement global de l’eau qui implique une raréfaction de l’oxygène mais aussi un manque de nourriture pour certaines espèces

Ajoutez à cela le phénomène de la surpêche toujours présent malgré certains labels contre la surpêche mis en place, et vous obtenez un cocktail détonnant pour vider les océans de leurs poissons.

On estime ainsi, selon les dernières études scientifiques menées, qu’en poursuivant les émissions de dioxyde de carbone actuelles, ce ne serait pas moins de 17% des animaux marins qui sont voués à disparaitre. Cette proportion pourrait être limitée à « seulement » 5% si le réchauffement est maintenu en dessous de 2°C.

Focus sur un poisson en voie de disparition : le poisson-clown

En novembre 2019, un rapport du CNRS (Centre National de la Recherche Scientifique) a mis en exergue l’impact néfaste du réchauffement climatique sur une espèce de poissons bien connue de tous depuis Le Monde de Némo : le poisson clown. Le poisson clown vit en effet dans les récifs coralliens, qui subissent directement les impacts du réchauffement climatique (20% ont déjà été détruit). Avec la disparition de ces récifs coralliens, c’est l’habitat du poisson clown qui disparait, entravant la reproduction de l’espèce.

Ceci n’est malheureusement qu’un exemple parmi tant d’autres, et nous ne sommes pas à l’abri de voir dans les années à venir de nouveaux rapports nous annonçant de nombreuses espèces marines en voie d’extinction…

Laisser un Commentaire