Santé

Se prémunir contre les soucis de santé quand on est médecin

nurse-2019420_1280

La situation sanitaire actuelle a permis au plus grand nombre de réaliser que les médecins et le reste du corps médical sont sans cesse en première ligne face aux différentes maladies. Car oui, même s’ils pansent les plaies et guérissent de nombreux maux, les médecins ne sont pas immunisés contre les problèmes de santé, c’est pourquoi ils doivent être prévoyants.

Voici ce que nous préconisons aux médecins pour être préparés à un problème de santé, qu’ils soient soumis au régime libéral ou salariés.

Les médecins libéraux, seuls en cas de problèmes

Quelle que soit la spécialisation du médecin libéral, il devra assumer quasiment seul sa protection sociale et celle de sa famille. Excepté le régime obligatoire de la Sécurité Sociale, les médecins libéraux doivent souscrire à une complémentaire santé. Les complémentaires santé couvrent généralement les hospitalisations, les actes médicaux effectués en externe, les frais dentaires ou optiques, etc…

Si la complémentaire santé est obligatoire pour le médecin libéral, la souscription à une prévoyance santé ne l’est pas. Pourtant, les systèmes de prévoyances sont importants et peuvent permettre d’éviter les mauvaises surprises en cas de soucis de santé. En effet, lorsque le médecin libéral ne travaille pas il n’a pas de revenu, c’est pourquoi les prévoyances santé permettent de cotiser toute l’année pour pouvoir obtenir un maintien du revenu, une assurance décès accidentel, une couverture de prêt bancaire en cas de problème, etc…

Les médecins salariés dépendent-ils uniquement de leur employeur ?

Tout comme les médecins libéraux, les médecins salariés sont soumis au régime obligatoire de la Sécurité Sociale auquel s’ajoute les prestations d’une complémentaire santé. Si l’employeur n’a pas souscrit pour le médecin une complémentaire santé, ce dernier peut souscrire une complémentaire de son côté. Si l’employeur a déjà souscrit une complémentaire obligatoire dans le cadre de l’ANI (Accord National Interprofessionnel) mais que les prestations de cette complémentaire sont trop légères (ce qui peut arriver même si l’employeur est un organisme de santé), le médecin peut souscrire une complémentaire santé pour médecin en plus afin de se couvrir en cas de problèmes de santé.

Et même pour le médecin salarié, les prévoyances santé peuvent s’avérer indispensables. En effet, on se rend souvent compte qu’on aurait dû souscrire une prévoyance santé lorsqu’il est trop tard. Pour les médecins, en cas d’arrêt de travail de longue durée, le salaire est réduit à 50% à partir du quatrième mois d’indisponibilité. Or trois mois de salaire complet, c’est une période assez courte en cas de maladie ou d’accident handicapant. C’est pourquoi il est préférable de souscrire à une prévoyance santé pour médecin salarié pour pouvoir avoir des compléments pour avoir un maintien de revenu correct en cas d’indisponibilité.

Que ce soit pour les médecins libéraux ou salariés, nous conseillons de souscrire à une mutuelle ayant des services de qualité, comme l’aide à la personne, l’assurance et l’aide en cas de dépendance, des assurances obsèques, etc…

Leave a Comment