Bons plans

Comment bien déguster le vin ?

wine-1952051_1920

Vous débutez votre initiation au vin et souhaitez apprendre à bien déguster le vin ? Cet article est fait pour vous ! Amour de maison vous expose ses astuces et conseils pour connaître les fondamentaux d’une dégustation. Nous vous apporterons quelques notions qui seront utiles pour mieux décrypter un vin et, ainsi, briller en société. Découvrez, dans cet article, les trois étapes indispensables pour découvrir un vin et être capable de le noter et de cerner ses caractéristiques.

Première étape : l’examen visuel

L’examen visuel est la première étape dans une dégustation car elle permet de donner des premières informations. Nous vous recommandons, dans un premier temps, de disposer votre verre sur une surface blanche afin de bien observer la robe, c’est-à-dire la couleur, du vin. Ensuite, inclinez votre verre et analysez la limpidité du vin. En d’autres termes, vérifiez si votre vin est limpide ou trouble. Cette étape sert à indiquer le degré de filtration que le vinificateur a exercé. Puis, intéressez-vous à la robe de votre vin et de son intensité. Pour avoir une idée approximative de l’âge du vin basez-vous sur sa couleur. Entre le vin blanc, rouge ou rosé chaque vin à ses propres caractéristiques des robes :

  • Le vin rouge : la robe peut être violette, rubis, grenat et brune. Notons que plus un vin rouge est jeune plus elle sera violacée tandis qu’un vin âgé aura des tons plus brique.
  • Le vin blanc : sa robe peut avoir une couleur citron, or, ambré ou brun. Un vin jeune aura plus des reflets verts alors qu’un vin blanc âgé aura des couleurs plus ambrées.
  • Le vin rosé : plus un rosé est jeune plus il aura une robe violacée. En revanche, un rosé âgé tendra sur des tons orangés.

Enfin, redressez votre verre afin d’estimer la viscosité de votre vin. Cette étape vous fera découvrir si votre vin a un bon degré d’alcool et/ou une bonne teneur en sucre. Si c’est le cas vous le verrez par des gouttes qui se formeront si ce n’est pas le cas alors votre vin est plutôt vif.

Deuxième étape : l’examen olfactif

L’examen olfactif se fait en deux temps : le premier nez et le second nez. Le premier nez, peu puissant, sert à déceler les défauts du vin comme par exemple, savoir si un vin est bouchonné ou non. Plongez votre nez dans le verre et inspirez. Ensuite, essayez de trouver les premières tendances, à savoir si votre vin est plutôt floral, fruits rouges, épicé, etc. Quant au second nez, ce dernier aéré, ouvre les arômes de votre vin. Pour aérer votre vin il suffit de faire tourner votre vin dans votre verre ceci afin de le mettre en contact avec l’air.

Troisième étape : l’examen gustatif

Pour reconnaitre un grand vin ce dernier doit évoluer en bouche et son arôme doit perdurer dans le temps après l’avoir dégusté. Un examen gustatif se fait en 5 étapes :

  • Prendre une gorgée de vin
  • Le garder en bouche
  • Le mâcher
  • Faire entrer de l’air
  • Puis, l’avaler ou le recracher.
Leave a Comment